Edwige

A Abomey, Edwige a 30 ans, elle est veuve depuis 5 ans et a 4 fils de 14 à 5ans. La famille vit dans une petite maison, isolée, sans eau, ni électricité. Elle gagne environ 100 euros par mois en revendant des produits tels que des pagnes, de la farine de manioc, du riz, du maïs, huile et condiments. Les frais scolaires (80 euros) pèsent sur son budget et pour y faire face, elle est obligée de réduire les dépenses alimentaires pour ses enfants.

  • Position:
    Bénin

A Abomey, Edwige a 30 ans, elle est veuve depuis 5 ans et a 4 fils de 14 à 5ans. La famille vit dans une petite maison, isolée, sans eau, ni électricité. Edwidge a contracté un crédit de 220.000 CFA pour installer un Kit solaire pour l’éclairage. Mais depuis quelques mois la batterie du kit solaire ne fonctionne plus et, pour étudier, les enfants utilisent la torche du téléphone portable d’Edwige (qu’elle met en charge dans la journée chez une amie). Un accident de la circulation en 2020 a nécessité un autre crédit qu’il reste à rembourser. Elle gagne environ 100 euros par mois en revendant des produits tels que des pagnes, de la farine de manioc, du riz, du maïs, huile et condiments. Les frais scolaires (80 euros) pèsent sur son budget et pour y faire face, elle est obligée de réduire les dépenses alimentaires pour ses enfants. Ils sont nourris principalement de riz, de pâtes, d’haricots secs et de pâte à base de farine de maïs. La viande et le poisson sont rarement au menu. Le bénéfice d’un parrainage lui permettra de rééquilibrer son budget, et de consacrer son énergie à l’éducation et l’épanouissement de ses enfants.