Marie-Antonine

Marie-Antonine vit à Antananarivo. Elle a quitté son concubin qui la battait et ne lui donnait plus d’argent pour élever leurs 3 filles (12 ans, 9 ans et 5 ans). Elles vivent toutes les quatre dans un petit logement qu’elle a hérité (en très mauvais état, une seule pièce de 9 m2, des planches assemblées comme lit commun).

  • Position:
    Madagascar

Marie-Antonine vit à Antananarivo. Elle a quitté son concubin qui la battait et ne lui donnait plus d’argent pour élever leurs 3 filles (12 ans, 9 ans et 5 ans). Elles vivent toutes les quatre dans un petit logement qu’elle a hérité (en très mauvais état, une seule pièce de 9 m2, des planches assemblées comme lit commun). Elle livre, depuis de nombreuses années, pour le compte d’un commerçant de matériaux de construction, du gravillon, du sable et des briques dans une charrette à bras. Elle a des dettes cumulées à cause du confinement car elle ne travaille pratiquement plus. Les filles sont scolarisées. Cette femme courageuse, qui rêve d’un avenir meilleur pour ses filles, mérite qu’on l’aide.